N° 44 / Septembre 2018 
83 SIX-FOURS-LES-PLAGES Phare du Grand Rouveau





Etabli sur llot du Grand Rouveau, le phare devait permettre le contournement des les des Embiez pour rejoindre le port de guerre de Toulon.
Sa construction, dcide dans le cadre du programme de 1860 pour combler une lacune dans lclairage du littoral mditerranen, fut ralise entre 1861 et 1863 par les ingnieurs Lonclas et Camme, daprs les instructions de Lonce Reynaud, inspecteur gnral directeur des Phares et Balises, qui  reprit ici le modle du phare contemporain de la Pointe de Grave en Gironde. La construction par deux Toulonnais, le matre tailleur de pierre Joseph Moretaut et lentrepreneur Jean Falco, prit trois ans : lallumage se fit le 1er juillet 1863.



Ldifice na connu que peu de modifications, except sur le plan technique.
Electrifi et automatis en 1976, il na plus de gardien depuis cette date.
 
Ce phare de jalonnement ctier  se situe au large de Six-Fours-les-Plages, sur la plus occidentale des les des Embiez, llot du Grand Rouveau, dont il occupe le point le plus haut ; il signale aujourdhui le mouillage du Brusc et lentre des ports de Bandol.


Dune hauteur de 31,05 m au-dessus de la mer, sa taille gnrale est de 17,90 m et sa porte de 13,5 milles.
Au centre dune terrasse calade, le phare est construit en maonnerie de pierre locale et pierre de Cassis pour le dcor darchitecture.
Il se compose dun btiment rectangulaire contenant deux logements de gardien ; dune tour carre demi hors uvre au centre de la faade antrieure ; dans son prolongement, de laile de lancien magasin en saillie sur la faade postrieure. Dans la tour, de plan cylindrique lintrieur, un escalier en vis suspendue, en pierre, donne accs la terrasse de la lanterne.




Les lvations prsentent une ordonnance parfaitement symtrique et affichent la simplicit requise par la commission des Phares : un dcor de chanes dangle en pierre de taille se dtache sur les parements de moellons taills et piqus, seulement complt par lappareil de faux mchicoulis ornementaux faisant rfrence larchitecture militaire au sommet de la tour.








La lanterne, de type standard; BBT, de 2,50 m de diamtre, est trois niveaux vitrs de verre blanc ; elle a pour particularit la prsence de renvois prismatiques en cristal sur les montants de la structure mtallique qui ont pour rle, en rflchissant la lumire de la lentille, docculter au moins partiellement la prsence des montants et doptimiser ainsi le signal lumineux.





Loptique dhorizon, de 0,50 m de focale, est une optique fixe caractristique du dbut du 20me sicle qui a t rcupre pour remplacer loptique tournante dorigine dont la cuve mercure de 1904  a t dpose.
Le feu est blanc, 2 occultations toutes les 6 secondes.

Aux abords, un btiment de magasins, construit en schiste, est venu complter les amnagements du phare la fin du 19me sicle ; il a t rcemment affect au Conservatoire du littoral.
Pour desservir lensemble, un chemin carrossable projet ds 1861 part de la calanque darrive et conduit par le sud jusqu la plateforme du phare ; deux sentiers pitonniers avec escaliers en schiste sen dtachent pour constituer un accs plus direct chacun des btiments. Lamnagement est certes modeste mais a faonn le paysage de llot.

Le seul associ la signature de Lonce Reynaud sur le littoral de la rgion Paca, le phare du Grand Rouveau y illustre un type peu reprsent dont lunique autre exemple est, dans une mise en uvre plus modeste, le phare de la Gacholle aux Saintes-Maries-de-la-Mer (13). Dans un tat de conservation moyen, il doit faire lobjet dune campagne de rfection de ses couvertures (btiment et lanterne) dans le courant de lanne 2012 ; intrieurement la tour a t restaure en 2005, mais les logements nont plus t entretenus depuis la suppression des gardiens en 1976.

Marie-Odile GIRAUD
Conservation rgionale des monuments historiques, 2012

Numéro 11 / Septembre 2012 -
 
 
|  Contact  |  Mentions légales  |  Crédits  |  Inscription  |  Connexion  |
MCC index agence du patrimoine