N° 39 / Novembre 2017 

actualités

Dossiers à venir
  • Patrimoine hydraulique
  • Portrait de Patrimoine (suite)
  • Patrimoine astronomique et astrophysique

Recherche
sur les titres des articles et dossiers


Tapez vos mots clés séparés par un espace


C’est pour moi un grand honneur et plaisir d’avoir été désigné par le préfet de Région comme président de la nouvelle commission régionale du patrimoine et de l’architecture (CRPA), issue de la loi Liberté de la création, architecture et patrimoine, du 7 juillet 2016.

Je prends cette fonction très à cœur d’autant que la Culture, le Patrimoine et l’Architecture ont toujours été en ce qui me concerne le complément indispensable de mon métier de praticien de Santé. Car, au fond, n’est-ce pas de l’Humain dans sa totalité qu’ il s’agit ?

Nous sommes issus d’une transmission génétique et culturelle. Si le changement biologique s’opère dans l’ADN de façon très lente et hasardeuse, le changement culturel quant à lui se produit dans le cerveau par des mécanismes pouvant être extrêmement rapides. Aujourd’hui, ils peuvent être imputés par exemple à la toute puissance du numérique et à ses nouveaux moyens de communication qui atteignent quasiment toute la planète en même temps.  lire la suite
édito
Richard Strambio président de la CRPA Paca, maire de Draguignan
Les structures de pendaison en Provence médiévale et moderne.
Premières investigations interdisciplinaires1

Mathieu Vivas, Post doctorant Laboratoire des Sciences Archéologiques de Bordeaux (LaScArBx)
Gibets, potences, fourches patibulaires… tels sont les mots qui s’imposent à l’esprit lorsque nous parlons de structures de pendaison. Par la suite, la pensée s’arrête sur la « violence » de la peine de mort, avant de poursuivre sur des images plus fantasmées de bourreau, puis sur des questions plus techniques de cordes et d’asphyxie. Dans cet enchaînement mental, la logique aura donc vite posé toutes les questions liées aux structures de pendaison médiévales et modernes. Les esprits les plus curieux seront toutefois coupés dans leur élan studieux : en France, les gibets et les fourches patibulaires n’ont jamais bénéficié d’une étude à part entière.
La chapelle Saint-Andéol de Velorgues
L’exemplarité d’un choix de sauvegarde

François Guyonnet, Isabelle Rava-Cordier, Nelly Duverger, Maxime Dadure, Patrice Donderis : Direction du Patrimoine de L’Isle-sur-la-Sorgue Catherine Rigeade : INRAP Yann Ardagna : UMR 7268- ADES, AMU- EFS-CNRS
La chapelle Saint-Andéol : un témoin remarquable de l’histoire de L’Isle-sur-la-Sorgue

La chapelle Saint-Andéol de Velorgues fut préemptée par la Ville de L’Isle-sur-la-Sorgue en décembre 2013 pour contrecarrer un projet de transformation brutale en habitation privée, déposé après sa mise en vente sur « le Bon Coin ». Cette intervention exemplaire de la commune a permis de sauver de la ruine un édifice qui constitue le seul exemple d’architecture religieuse d’époque romane conservé sur le territoire l’islois et un témoin remarquable de son histoire.
D’après Les moulins de la combe de Véroncle, ASPPIV/Les Alpes de lumières, 1996
Au cœur du Parc naturel régional du Luberon, sur les communes de Murs et de Gordes, les gorges de la Véroncle ont vu s’installer dès le XVIe siècle une chaîne complète de moulins à farine fonctionnant à l’énergie hydraulique.
Nice : de la constitution urbaine au Palais Lascaris, monument historique et musée.
Marc Bouiron, Directeur de l’Inrap - Direction interrégionale Méditerranée
Charles Astro, Conservateur honoraire du musée du Palais Lascaris
Bien qu’actuellement il corresponde à la partie la plus ancienne de la ville, l’espace que l’on appelle le Vieux-Nice n’a été bâti que progressivement au fil des siècles. L’implantation urbaine et, au sein de celle-ci, la construction des palais de son élite résultent ainsi d’un phénomène remontant aux premières années du XIIIème siècle.

La ville de Nice durant le Moyen Âge se concentre...
Projet collectif de recherche (PCR)
Les sépultures de l’âge du Fer dans les Alpes du Sud

Le projet collectif de recherches [PCR] sur les sépultures de l'Age du Fer dans les Alpes du Sud réunit une trentaine d'archéologues et de conservateurs de musées partenaires de l'opération. L'objectif du programme consiste en une étude générale des sépultures de l'Age du Fer par l’historiographie, les fouilles, les examens anthropologiques et génétiques, et l'étude typologique et chronologique des cultures matérielles. Les nécropoles livrent l'essentiel des ressources archéologiques, ossements humains, faune, céramique et de nombreux éléments de parures. 
|  Contact  |  Mentions légales  |  Crédits  |  Inscription  |  Connexion  |
MCC index ADVP