N° 39 / Novembre 2017 

actualités

Dossiers à venir
  • Patrimoine hydraulique
  • Portrait de Patrimoine (suite)
  • Patrimoine astronomique et astrophysique

Recherche
sur les titres des articles et dossiers


Tapez vos mots clés séparés par un espace


C’est pour moi un grand honneur et plaisir d’avoir été désigné par le préfet de Région comme président de la nouvelle commission régionale du patrimoine et de l’architecture (CRPA), issue de la loi Liberté de la création, architecture et patrimoine, du 7 juillet 2016.

Je prends cette fonction très à cœur d’autant que la Culture, le Patrimoine et l’Architecture ont toujours été en ce qui me concerne le complément indispensable de mon métier de praticien de Santé. Car, au fond, n’est-ce pas de l’Humain dans sa totalité qu’ il s’agit ?

Nous sommes issus d’une transmission génétique et culturelle. Si le changement biologique s’opère dans l’ADN de façon très lente et hasardeuse, le changement culturel quant à lui se produit dans le cerveau par des mécanismes pouvant être extrêmement rapides. Aujourd’hui, ils peuvent être imputés par exemple à la toute puissance du numérique et à ses nouveaux moyens de communication qui atteignent quasiment toute la planète en même temps.

Si le XXIe siècle va certainement entraîner de vastes chamboulements dans tous les domaines, il convient pour notre vénérable institution de pérenniser son action et sa vocation tout en s’adaptant aux exigences du moment. L’élu de proximité que je suis va faire en sorte de pouvoir concilier les projets des collectivités territoriales ou des privés par un travail de concertation très en amont, d’attirer l’attention de chacun sur les patrimoines les plus fragiles et les plus vulnérables, afin d’éviter le plus possible les recours. Le dialogue est dans l’intérêt de tous. Au passage, je remarque avec plaisir l’intérêt de quelques uns de nos chercheurs sur le patrimoine si particulier des fourches patibulaires et autres gibets. L’application de la Justice de la période médiévale à la Révolution nous interpelle…

Le patrimoine et l’architecture sont directement issus de nos gènes. Ils sont notre capital propre mais aussi celui que nous transmettons aux générations futures. Et c’est bien ce patrimoine commun de l’Humanité qu’il convient de préserver et présenter.

Cette 39è édition de la Lettre d’information numérique Patrimoine(s) en PACA vous propose donc un dossier passionnant, franchi le premier temps perturbant du sujet, sur les structures de pendaison en Provence médiévale et moderne, avec Draguignan et ses Fourches patibulaires, puis celui plus classique de la sauvegarde méritoire de la chapelle de Velorgues à L’Isle-sur-la-Sorgue, basée sur une démarche archéologique exemplaire. Les moulins des gorges de la Véroncle, toujours en Vaucluse, près de Gordes, témoignent d’un usage prolongé de l’hydraulique dans un environnement magnifique et contraignant, ensuite une synthèse remarquable de la constitution urbaine du Vieux-Nice nous amène à visiter le palais baroque Lascaris, et ses collections d’instruments de musique en particulier. Enfin l’état d’avancement du PCR sur les sépultures de l’âge du fer dans les Alpes du Sud illustre le dynamisme, scientifique et pédagogique des nombreux et différents partenaires sur un sujet lui aussi d’approche réputée difficile pour le grand public.
Edito
Richard Strambio président de la CRPA Paca, maire de Draguignan
|  Contact  |  Mentions légales  |  Crédits  |  Inscription  |  Connexion  |
MCC index ADVP